top of page

3 Générations de père en fils !!!

1956 -
À aujourd’hui ...

Renard Adrien

L'on pourrait presque dire qu'il est née sur les tapis d'orient, il a appris à marcher dessus donc c'est avec évidence qu'il reprend les reines.

Avec une préférence pour le contact au particulier, il s'occupe de tous les rendez-vous, foire, salon expert comme c'est ancêtre, il sera vous aider toute en vous amenant dans notre monde du tapis ...!

Devis, déplacement, enlèvement, livraison Gratuite.

Travaux garantis 10 ans !!!

Le tapis le plus cher du monde vaut 

33,76 Millions de Dollars

Tapis le plus chère de monde

 

Procès qu’elle perdit.

Son regretté tapis avait en fait initialement 

appartenu à la comtesse de Behague (1869-1939),

 grande voyageuse et collectionneuse.

 Il était répertorié, avec une illustration, 

dans A Survey of Persian Art, un ouvrage spécialisé

 d’Arthur Upham Pope publié en 1938.

Livré aux enchères le 5 juin 2013 par Sotheby’s sur la place de New York, 

le Clark Sickle-Leaf Carpet , un tapis persan du début du XVIIe siècle réputé pour être l’un des plus beaux du monde, a été échangé contre la somme astronomique de 33,76 millions de dollars

Il s’agit du prix le plus important jamais payé pour un tapis de collection et un objet d’art orientale vendu aux enchères.

Cette pièce exceptionnelle, qui doit son surnom à l’industriel américain et sénateur du Montana William A. Clark (1839-1825) qui en fût propriétaire et à ses motifs de feuilles en forme de fossiles , était estimée entre 5 et 7 millions de dollars.

Ce tapis était placé dans la vacation par le Corcoran Gallery of Art , comme 24 autres des XVIe et XVIIe siècles provenant initialement de la collection William A. Clark, léguée à l’institution en 1926.

Le précédent record pour un tapis vendu aux enchères était de 

6,2 millions de livres.

Cette somme a été déboursée

en avril 2010, à Londres, chez Christie’s, 

pour un tapis persan du milieu du XVIIe siècle.

Il s’agissait également d’un record pour un objet d’art islamique vendu aux enchères.

Ce dernier tapis avait été acheté 

pour 19.000 euros en 2009 dans une vente privée d'un grand Hotel en Allemagne.

Apprenant la nouvelle du prix faramineux auquel il avait été revendu, la vendeuse d’origine intenta une action en justice contre le commissaire-priseur allemand qui avait plus que sous-estimé son bien.

 

bottom of page